Les boissons édulcorées n’impactent pas la prise alimentaire

Illustration Michel de GENTILE

Contrairement à ce que l’on a pu lire ou entendre, sans preuve scientifique aucune, une étude d’intervention démontre que la consommation de boisson édulcorée est sans effet sur les apports caloriques totaux, et n’augmente pas la fain ni l’appétit pour le sucre ou les produits sucrés.

Ces boissons intensément sucrées sont acaloriques, et même si certains sont parfaitement chimiques, et donc, suspicieux… on l’est toujours ! – les édulcorants ne perturbent pas la régulation dela prise alimentaire.

L’équipe de recherche de Fantino et ses collaborateurs a comparé les effets de la consommation durant les repas d’une boisson édulcorée à l’acésulfame, aspartame et sucralose (une canette de 330 ml par repas) en comparaisons avec  simplement de l’eau .

Les sujets étaient 166 adultes  dont l’IMC était compris entre 19 et 28 kg/m2 et peu habitués aux produits édulcorés. L’étude a été menée sur 2 jours. Le 1er jour, au laboratoire, avec un système de buffet à volonté, le 2nd jour où le souhaitaient les sujets. Après 3 sessions, une période d’habituation des boissons édulcorées tous les jours pendant 5 semaines. Ensuite, une dernière sessions de 2 jours a permis de mesurer la prise alimentaire.

Qu’ils soient mesurés avant ou après la période d’habituation, les apports énergétiques totaux ne différaient pas selon le type de boisson consommé.

Les apports en sucres simpels étaient réduits en cas de consommation de boissons édulcorées seulement avant la période d’habituation.

Et là, surprise : l’appétit pour les aliments sucrés n’était pas modifié après consommation deboisson édulcorée, ni à court ni à long termes !

Les résultats seront à confirmer à nouveau, bien sûr, notamment sur les sujets sur-consommateurs de boissons édulcorées. Mais tout semble indiquer que le plaisir gustatif de la saveur sucrée est un pur plaisir sans conséquence sur le comportement alimentaire. Ceci est une nouvelel rassurante pour la Nutritionniste que je suis.

Source : Fantino M et al. Beverages containing low energy sweeteners do not differ from water in their effects on appetite, energy intake and food choices in healthy, non-obese French adultsAppetite. 2018 Jun 1;125:557-565.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>