Le PNNS 4 : un ami qui vous veux du bien

Le PNNS 4, tenant compte des expériences passées, propose aux Français des recommandations nutritionnelles revisitées et plus adaptées aux besoins, habitudes et tendances.

Moi, je trouve ces conseils plus clairs, plus faciles à appliquer, et sans injonction ni punition…. manger avec plaisir, manger en compagnie, dégustez vos repas … ça commence comme ça ! Ca commence bien !

Déjà, ce sont 12 groupes alimentaires qui sont évoqués, contre 8 dans les recommandations de 2001. Font leur entrée les légumineuses, les graines, les féculents complets,  certaines huiles, etc.

Le choix du BIO est toujours recommandé « lorsque cela est possible. »

Fini les « portions », mais pas non plus  de grammages, mais 3 conseils qui vont guider : 

Réduire,                       aller vers                            augmenter.

On retiendra de toujours et encore augmenter sa consommation de fruits et de légumes, finalement la seule catégorie alimentaire que l’on peut manger à volonté sans compter.  On recommande aussi d’augmenter la consommation de légumes secs, au moins 2 fois par semaine.

Le PNNS 4 vous conseille aussi d’augmenter votre activité physique et surtout, de réduire les périodes sédentaires : toutes les 2 heures, bougez ! 

par exemple : je mets un tapis de sol dans mon bureau. je le vois, et entre deux dossiers, je fais quelques mouvements (5 à 8 mn). A la fin de la journée, ça compte !

Faites de l’exercice !!

Allez vers … les féculents complets. Toujours les privilégier (pain complet, riz complet..) mais aussi le poisson 2 fois par semaine, et une des 2 huiles qui sont les plus intéressantes en Oméga 3 (Noix et colza) ou d’olive (mais elle ne contient que des mono-insaturés, pas d’Oméga 3 ni 6… pas intéressant).

Pour les produits laitiers, la recommandation passe de 3 à 2.

Bien sûr, on réduira l’alcool, mais aussi toutes les boissons sucrées ou édulcorées (limite à maxi 1 verre par jour).

Autre nouvelle catégorie qui rentre au PNNS 4 : les aliments ultra-transformés. Il est recommandé de les limiter voir les réduire, ainsi que sa consommation de sel, de charcuterie (150 g / semaine), de viandes (500 g par semaine hors volaille).

Retrouvez toutes ce recommandations sur le site de Santé Publique France ou celui de l’ANSES.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>