EHPAD de poule

Lorsqu’un urbain découvre que l’œuf sort d’une poule, il créé une start up.

Depuis qu’il sait entendre, on lui parle d’ »œuf de batterie ». Donc il sait que les œufs sont des projectiles.

Mais lorsqu’on condamne les abattoirs cruels hallal ou … vegan, je ne sais plus, alors il vote contre.

Puisque les Français se soucient bien plus du bien être animal que de celui des abonnés EHPAD, il sont séduits par la start up qui vient de découvrir que les poules, après avoir pondu des œufs, étaient immolées sur l’autel du Cac 40.

Tout comme les chevaux et leurs sauveurs qui se retrouvent les préspleinsde carnes hors d’âge,et finalement, payent l’écarisseur, en fin de droits , ils ont décidé de payer la retraite des poules et les achètent aux éleveurs.

Voici 2 parisiens face à des hangars de poules humiliées.  Jusqu’à ce que tout ceci meure. Soit d’une épidémie, soit d’une hémorragie de €.

Sauve qui poule !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>