Consommer trop de plats préparés ne vous réussit pas !

Des chercheurs de l’Inserm, de l’Inra et de l’Université Paris 13 (Centre de recherche épidémiologie et statistique Sorbonne Paris Cité, équipe EREN) dans une étude, suggèrent une association entre la consommation d’aliments ultra-transformés et le sur-risque de développer un cancer.

C’est à partir des données de NutriNetSanté (104 980 participants) durant 8 ans, avec 2 228 cas de cancers diagnostiqués et validés, qu’ils ont pu montrer un lien associant + 10% de la proportion d’aliments ultra-transformés dans le régime alimentaire avec un taux de + 10% de cancer au global et cancer du sein en particulier.

Parmi les différentes hypothèses qui pourraient expliquer ces résultats, la moins bonne qualité nutritionnelle globale des aliments ultra-transformés ne serait pas la seule impliquée, suggérant d’éventuels causes issues d’additifs, de substances formées lors des process industriels, des matériaux au contact des aliments, etc.

Sérieusement ?

On sait bien que certains plats ne sont pas équilibrés : frites-nuggets par exemple. Mais un pot au feu, une blanquette de veau, un boeuf aux carottes .. .sont des plats équilibrables. Mais oui ! Tout dépend comment vous vous servez . Il suffit d’un petit morceau de viande et de beaucoup de carottes… Et là, vous avez le bonheur, la tradition l’équilibre !

Alors vite : retournez au fourneau, ne cuisinez jamais dans du plastique, évitez toute chaleur de cuisson trop élevée, évitez les mets grillés noirs ou les pains toastés foncés. Blond est la couleur de l’avenir !

15 février 2018 dans le British Medical Journal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>