Nutrition protective contre le virus

Les probiotiques, acides gras oméga-3, complexes multivitaminés et suppléments en vitamine D seraient associés à un risque réduit d’infection par le coronavirus chez les femmes mais pas chez les hommes, selon une étude vaste réalisée au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et en Suède[1] intitulée COVID-19 Symptom Study basée sur l’utilisation d’une application « COVID Symptom Study ».

Autres résultats sur la vitamine C, l’ail et le zinc qui eux, ne montrent pas de bénéfice particulier chez l’un ou l’autre sexe.

Les résultats ont été publiés dans le BMJ Nutrition Prevention and Health[1] et ils sont similaires pour les trois pays étudiés.

Chez 372 720 participants britanniques (175 652 utilisateurs de suppléments et 197 068 non-utilisateurs), ceux qui prenaient des probiotiques, des acides gras oméga-3, des multivitamines ou de la vitamine D avaient un risque plus faible d’infection par le SRAS-CoV-2 de 14 % (IC à 95 % (8 % à 19 %)), 12 % (IC à 95 % (8 % à 16 %)), 13 % (IC à 95 % (10 % à 16 %)) et 9 % (IC à 95 % (6 % à 12 %)), respectivement, après ajustement pour tenir compte des facteurs de confusion potentiels. Aucun effet n’a été observé chez les personnes prenant des suppléments de vitamine C, de zinc ou d’ail. Sur la stratification par sexe, âge et indice de masse corporelle (IMC), les associations protectrices chez les individus prenant des probiotiques, des acides gras oméga-3, des multivitamines et de la vitamine D ont été observées chez les femmes de tous âges et groupes d’IMC, mais n’ont pas été observées chez les hommes. Le même schéma général d’association a été observé dans les cohortes américaine et suédoise.

Vit D dans les poissons gras (foie surtout) et dans le soleil

Conclusion

Chez les femmes, une association modeste mais significative a été trouvée entre l’utilisation de probiotiques, d’acides gras oméga-3, de suppléments de multivitamines ou de vitamine D et un risque plus faible de tests positifs pour le SRAS-CoV-2.

Aucun avantage clair pour les hommes ni aucun effet de la vitamine C, de l’ail ou du zinc.

[1] https://nutrition.bmj.com/content/early/2021/04/20/bmjnph-2021-000250

Merci MEDSCAPE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>