Les composés perfluorés : le mieux est l’ennemi du Bien !

Les emballages alimentaires nous font peur, et à juste titre ! Nous avons remplacé le plastique par le carton et les fibres végétales moulées… mauvaise idée si on en croit l’enquête menée par neuf ONG européennes qui y a retrouvé des composés perfluorés, ou PFAS de leur petit nom…. 

Que sont les PFAS ? Ces composés chimiques ont des propriétés imperméables, résistants à la chaleur, aux corps gras… pratique pour emballer nos aliments carton ! Côté santé et environnement c’est une autre histoire : Ils auraient des effets cancérigènes, perturbateurs endocriniens, immuno-toxiques… et sont aussi extrêmement persistants dans l’environnement, on les surnomme d’ailleurs aussi « Forever Chemicals ».

Sur 99 échantillons sélectionnés, 28 échantillons oléophobes, caractéristiques de la présence de PFAS, et 14 non oléophobes, ont été analysés, soit 42 échantillons d’emballages alimentaires et de vaisselle jetables. Ces échantillons provenaient de 6 pays différents et sont présents dans des grandes chaînes de restauration rapide, des restaurant à emporter ou encore des supermarchés.

Mauvaise nouvelle : des traces de PFAS ont été détectées dans tous les échantillons, avec des taux de fluor organique dépassant jusqu’à 60 fois la valeur de référence danoise. Ces concentrations sont les plus élevées dans les produits en fibres moulées. Qui plus est, on pourrait penser que si ces emballages sont recyclés alors la présence de PFAS n’est pas volontaire, mais non ! Celle-ci est intentionnelle dans 32 échantillons sur 42. Eh oui, les fameuses super propriétés chimiques. Et c’est moins sympa quand on sait qu’ils peuvent migrer de l’emballage vers les aliments. Pour des produits utilisés pour des courtes durées et très persistants, ça commence à faire beaucoup de défauts.

Autre point : sur 17 de ces échantillons, la perturbation de l’activité thyroïdienne a été testée. Résultats : déséquilibres des hormones thyroïdiennes.

On peut faire quelque chose ! Interdire les PFAS dans ces emballages alimentaires en papier et en carton comme cela est le cas depuis juillet 2020 au Danemark. McDonald a aussi annoncé vouloir supprimer toutes les composés fluorés de leurs emballages de service à l’international à l’horizon 2025. Il n’y a plus qu’a. A l’heure actuelle, il existe des restrictions sur quelques composés… mais cela représente une faible part comparé aux milliers de PFAS existants.

Cette enquête n’est pas exhaustive, il existe des milliers et des milliers d’emballages différents mais elle alerte sur ces problèmes et mérite que les autorités sanitaires et scientifiques creusent d’autant plus la question. De plus, à l’heure actuelle, tous les PFAS ne sont pas (encore ?) jugés dangereux et ils ne sont pas identifiés individuellement par l’étude. Mais les études vont bon train et, régulièrement, des restrictions apparaissent sur certains composés. Restons attentifs.

Quelles alternatives ?

D’après le rapport de Générations Futures, on peut utiliser des pâtes à papier végétales ou appliquer de l’amidon. L’idéal bien sûr est d’avoir recourt à des emballages durables et réutilisables, qui existent d’ores et déjà, il faut seulement que nous nous adaptions !

Allez, vous penserez-à ça quand vous dégusterez votre prochain cône de frites 😉

Camille BERROCAL, NutriMarketing

Sources :

Emballages jetables : usage unique, pollution éternelle. Enquête européenne sur les PFAS dans les emballages alimentaires et la vaisselle jetables, 20 mai 2021, Générations Futures

Santé publique France, Imprégnation de la population française par les composés perfluorés : Programme national de biosurveillance, Esteban 2014-2016

https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/exposition-a-des-substances-chimiques/perturbateurs-endocriniens/documents/rapport-synthese/impregnation-de-la-population-francaise-par-les-composes-perfluores-programme-national-de-biosurveillance-esteban-2014-2016

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>