La population française championne européenne de l’exposition aux métaux lourds

C’est ce que révèle une étude* réalisée à partir des données collectées entre 2014 et 2016 et cela concerne toute la population française – Adulte et Enfant !

Les métaux ont été retenus en raison de leurs effets sanitaires (cancérogènes, osseux, cardio-vasculaires, neurotoxiques…) selon Santé Publique France.

Ainsi, on constate une hausse de l’exposition à l’arsenic, au cadmium, au chrome et au nickel – une exposition égal pour le mercure et l’étain – et une baisse du plomb chez les adultes. (Vs l’étude nationale nutrition santé 2006-2007**).

En cause, une forte consommation de poissons et produits de la mer (arsenic, chrome, cadmium, mercure), les céréales de petit-déjeuner (cuivre), la consommation de légumes Bio(cuivre), le tabagisme actif ou passif (cadmium et cuivre), les implants médicaux (chrome), les plombages dentaires (mercure).

Pour lutter contre ce fléau, Santé Publique France rappelle l’importance de la diversification alimentaire et la lutte contre le tabagisme. Mais, elle souligne également la nécessité de répéter ces études de biosurveillance pour suivre l’évolution de ces expositions.

*Imprégnation de la population française par les métaux et métalloïdes. Programme national de biosurveillance. Esteban 2014-2016.

**Etude ENNS 2006-2007

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>