Famille mono ou biparentale : un casse-tête pour le marketing

Familles mono ou biparentales, pourquoi un marketing générique sera totalement inefficace d’ici 2030 ?

 

La cellule familiale dans sa diversité manifeste des modes de consommation différents, du choix de mode de vie jusqu’aux produits favoris. Il convient d’effectuer une étude comparative des tendances de consommation d’ici 2030 entre les foyers familiaux que nous appellerons « traditionnels », soit deux parents et leur(s) enfant(s) et les foyers monoparentaux.

 

Tailles des marchés

 

Malgré une croissance de seulement 9 % du nombre des foyers traditionnels d’ici 2030, ces derniers sont considérés parmi les foyers les plus dépensiers, avec une augmentation des dépenses de près de 23.4 %.

Notons que les pays émergents représentent plus de 2/3 des foyers mondiaux, ainsi la hausse des revenus moyens des ménages traditionnels de ces pays couplée à l’élargissement des marchés concernés manifeste un poids économique important.

 

L’apparente croissance des dépenses des foyers monoparentaux s’explique par une hausse globale du nombre de divorces dans certaines régions et donc du nombre de foyers. L’Asie Pacifique est en tête du classement avec une hausse de 42 % des dépenses globales d’ici 2030.

Bien qu’en moyenne les foyers monoparentaux disposent de plus faibles revenus et donc présentent les plus faibles dépenses globales annuelles, ils bénéficient de subventions de l’Etat et de multiples autres avantages dans de nombreuses régions. D’après les prévisions d’Euromonitor, ces foyers verront leur pouvoir d’achat à la hausse jusqu’à +17.8 % d’ici 2030.

 

Source: Euromonitor International from national statistics. 2019

 

Modes de vie et stratégies de marketing appréciées

 

Les foyers monoparentaux se tournent plutôt vers les villes urbaines où l’accessibilité et les transports publiques sont plus développés. Attention ! Les parents célibataires évitent toutes communications condescendantes ou masquant une forme de pitié à leur égard. Dans cette optique, il est préférable de privilégier des stratégies de marketing positives et variées. Les besoins spécifiques à ce type de foyer s’attachent à la recherche de gain de temps. Il s’agit là de concevoir des produits préparés, ou nécessitant peu de temps de préparation, et des étiquettes simples mais surtout saines, notamment pour les enfants.

Merci à PdesaintO

 

De plus en plus de familles traditionnelles choisissent de vivre en périphéries des villes pour des raisons de confort, d’écologie et éventuellement pour des prix immobiliers plus attractifs. Les commerces devraient suivre ces migrations et offrir des produits visant principalement les enfants.

 

 

Toutefois, des différences de consommation apparaissent au sein même d’un foyer familial notamment pour les parents Millénials qui n’hésitent pas à accorder plus de liberté à leurs enfants dès un jeune âge. Les enfants pourraient avoir des régimes alimentaires différents de ceux de leurs parents : comment concilier végétariens, carnassiers ou encore régimes allégés ?

Dans ce cas, comment peut-on construire des stratégies marketing efficaces visant des familles dont les régimes alimentaires des membres sont hétérogènes ?

 

Source : Euromonitor International. Future of the Family. Trends in consumer Spending. Avril 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>