Encore les nitrites ?!

Après l’affirmation en 2022 de l’Anses de la corrélation entre consommation de nitrites et augmentation du risque du cancer du côlon, ces additifs au rôle antimicrobien sont à nouveau au cœur du débat.

Visuel de l’EFSA

Les chercheurs et chercheuses de l’Inserm, de l’INRAE, de l’Université Sorbonne Paris Nord, d’Université Paris Cité et du Cnam, viennent de publier les résultats d’une récente étude montrant que l’exposition alimentaire aux nitrites est associée à un risque accru de diabète de type 2. Les scientifiques ont analysé les données de 104 168 adultes français participant à l’étude NutriNet-Santé. Ces derniers ont effectué des enregistrements complets de leur repas via des rappels de 24h, incluant les noms de marques des produits. Ces informations ont été complétées par les antécédents médicaux des volontaires incluant des détails sur leur mode de vie et des données des autorités sanitaires, renseignant le degré d’exposition des volontaires aux nitrites/nitrates d’origine non-alimentaire (via l’eau et le sol), selon leur localisation sur le territoire.

Les volontaires sélectionnés ne présentaient pas de diabète de type 2 à l’inclusion et ont été suivis entre 2009 et 2021 pour surveiller l’apparition de la maladie.

Les chercheurs ont mis en évidence une augmentation du risque de développer un diabète de type 2 de 27 % pour les personnes ayant la plus forte consommation de nitrites totaux, par rapport à ceux ayant la plus faible consommation (avec dans le détail une augmentation de 53 % pour les personnes consommant le plus de nitrites provenant des additifs et de 26 % pour les nitrites provenant d’autres sources). En revanche, aucune association significative entre exposition aux nitrates et risque de diabète de type 2.

Attendons la réponse de la Fédération française des industriels charcutiers traiteurs à ces résultats, qui promettent encore de faire du bruit.

Laisser un commentaire